Ma solitude

Ah ! Pauvre macchabée
Ressuscite
Fais le miracle
Qu’attends-tu ?
Sache une chose
Même si demain tu ne revenais pas,
Je penserai toujours à celle qui voyage dans mes rêves

D’ailleurs…
Comment oublier le mobile de mes pollutions nocturnes

Encore plus qu’avant
Ton spectre me hante
Même si tu t’en allais pour le lointain
Le ciel saurait guider mes pas vers ta demeure
Je viendrai d’un pas rassurant resté près de mon saphir.

Mais aurais-je le courage de te dire je t’aime
Hein pauvre macchabée
Aurais-je l’audace de t’embrasser ?
Saurais-je t’aimer sans te décevoir ?

L’angoisse me tourmente
Et si demain était une éternité
Ce que j’attendrai de voir
Je mourais sans te perdre de mes idées
Pourvu que tu n’ailles pas trop loin de mes étreintes

Dans mon sommeil
Inonde mes rêves de mille baises
Mange mon pénis
Hein pauvre macchabée
Réveille-toi et baise-moi
As-tu compris que nous étions liés pour l’éternité
Sans toi la vie n’a plus de saveur
Pourquoi es-tu allé si loin de moi ?
Dans ce lointain où je mettrai trop de temps à te revoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *