promouvoir l’économie sociale et solidaire

Du 14 au 16 mars 2016 s’est tenue à IPD AC une rencontre sous-régionale sur l’économie sociale et solidaire. Plusieurs participants venus du Congo, Guinée équatoriale ,Gabon , Tchad , Maroc et bien autres ont témoigné de leur intérêt en se présentant à cette rencontre très courue par les associations et les artisans occasion de faire connaitre leur savoir faire via les multiples stands installés et aussi la presse.
En effet qu’en était-il question ? Augmenter les connaissances des réseaux –membres sur les missions , les modes d’organisation et les principes de fonctionnement des organisations de l’ESS, accroitre la compréhension des réseaux membres des problèmes et les enjeux de l’ESS en Afrique, déterminer les besoins en appui des organisations de l’ESS, d’élaborer une stratégie et un plan d’action permettant d’améliorer les activités des réseaux nationaux de l’ESS, améliorer la connaissance du public sur les contours et l’intérêt du domaine de L’ESS en Afrique, accroitre la visibilité des réalisations innovations de quelques organisation de L’ESS.12 bien
Cette rencontre organisée sur l’égide du RAESS (réseau Africain de l’économie sociale et solidaire) du Rescam( réseau national de l’économie sociale et solidaire du Cameroun) l’IRED , (innovation et réseau pour le développement) la FGC (fédération genevoise de coopération) a été patronné par le représentant du ministre des moyennes et petites entreprises et de l’artisanat avec la présence effective de Fernant Vincent fondateur de IPD-AC
Tous ont formulés les vœux de voir les organisations de l’ESS avoir des relations horizontales c’est-à-dire avoir des liens solides et permanent entre les composants de l’ESS ? Les mutuelles, les coopératives, les associations et les organisations classiques de première heure comme les tontines.
Les séminaires ne doivent plus être le seul lieu de rencontre, d’échange et de coopération.., le représentant du ministre a martelé que les organisations de L’ESS pouvaient compter sur le soutien infaillible des pouvoirs publics.
En somme l’objectif de cette rencontre était d’asseoir les communications sur les thèmes relatifs à L’ ESS ? de faire des présentations institutionnelles, d’identifier les données des diagnostics des dynamiques et initiatives sous –régionale nationales en lien avec l’ESS , d’identifier les besoins des acteurs de L’ESS membres des réseaux nationaux sur les problématiques de l’emploi de l’entreprenariat social et le développement local, d’asseoir un atelier de planification au cours duquel une méthodologie et un plan de travail pour l’accompagnement à la dynamique sous-régionale, nationale et locale au regard des politiques publics mises en place sur le champ de l’ESS soit organisé, et enfin de faire de sorte que les acteurs de l’ESS valorisent leur œuvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *